INFO SIDA
 

LE VIH DU BEBE À LA MERE.


  Cinq millions de personnes vivent au Kirghizistan. De 1.600 (source nationale) à 6.000 (donnée OMS) sont porteuses du VIH. Il s’agit majoritairement de toxicomanes par voie I.V. dont le nombre a été multiplié par quinze depuis 2002.
Ces malades vendent leur sang et sont fréquemment hospitalisés en raison de pathologies intercurrentes.
Les moyens alloués à la santé sont encore très limités dans cette nouvelle république de l’ex-bloc soviétique et certains membres du personnel de santé participent à des trafics de matériel médical qu’ils dissimulent en réutilisant des seringues et des aiguilles.
C’est de cette façon qu’on estime que soixante-douze nouveau-nés ont été contaminés par le VIH au cours des dernières années. Certains d’entre eux - seize selon les dernières données disponibles - auraient transmis le virus à leur mère. Le passage du VIH semble avoir été facilité par l’existence de crevasses mammaires qui auraient constitué une porte d’entrée virale. Tous les enfants bénéficient aujourd’hui d’un traitement antirétroviral gratuit mais les mères ne sont pas prises en charge selon l’ONG Rainbow. Elles reçoivent tout de même une allocation mensuelle de 23 dollars pour leurs soins médicaux personnels. Le ministre de la Santé, Marat Mambetov, a annoncé le 9 avril que les quatorze membres du personnel de santé des deux hôpitaux incriminés ont été placés en détention pour cause de négligence.

...

Retour