La page de la 
Secrétaire Générale

 

ÇA BOUGE ENFIN !



Il y a comme un début de fébrilité dans le monde de la sexologie française en général et dans notre société en particulier, le congrès des 25 ans a été un superbe succès scientifique auquel ont participé 250 personnes et ceux qui ont créé la discipline en France, justement honorés ce jour là, tous présents, restent vigilants et enthousiastes.
Vigilants nous allons l'être nettement plus cette année pour les dossiers de demande d'équivalence du DIU de sexologie.
Lorsqu'en 1995, une commission a travaillé pour le conseil national de l'ordre des médecins, les modalités de l'équivalence avaient été évoquées et la formation dispensée par la SFSC, la première chronologiquement en France, reconnue au même titre que les anciens DU universitaires.
Les règles en usage dans notre pays ont établi depuis longtemps la prééminence du diplôme universitaire pour harmoniser les conditions de la pratique et ceci est une bonne chose.
Mais, il est absolument navrant de constater que des praticiens ayant une réelle compétence et de longues années d'expérience, s'en sont vus refuser le bénéfice et ont été astreints à se représenter pour quelquefois deux nouvelles années de cours! et ceci a été décidé sur des critères relativement flous puisqu'on a pu voir deux praticiens, membres titulaires de la SFSC, ayant exactement le même cursus, traités différemment.
Notre trésorier Michel Faruch a donc proposé qu'une commission voit le jour au sein du conseil de la SFSC et qu'elle examine très sérieusement les dossiers de nos adhérents avant de les transmettre ; émettant un avis circonstancié, elle évitera à ceux d'entre vous qui ne présentent pas les conditions requises d'aller au devant d'une grande désillusion, mais elle nous permettra aussi de certifier qu'un candidat possédant les heures de formation et l'expérience, sera appuyé par notre conseil.
La formation dispensée chez nous a été très correcte dans l'ensemble, vous le savez, et nous voulons que cela soit reconnu, de plus, beaucoup d'entre vous l'ont complétée par de la formation continue, à l'instar de la dernière promotion, dont tous les étudiants sont investis dans différents programmes depuis leur diplôme, ce qui me réjouit.
Nous pensons que la commission universitaire d'équivalence, qui est avisée de cette procédure, comprendra qu'il ne faut plus avoir deux poids, deux mesures, d'ailleurs ceci avait déjà été le cas l'année dernière puisque sa première réunion, n'avait même pas été portée à la connaissance de la SFSC officiellement.
Enthousiastes nous allons le rester, même si nous avons un peu de mal à remplir nos programmes de formation ; le congrès du 14 octobre est en
place, nous le souhaitons interactif et instructif comme les précédents.
Et puis, il y a le congrès mondial qui se précise de plus en plus et se présente comme très ambitieux sur le plan scientifique et de la participation.
Nous souhaitons que les associations de province se mobilisent pour présenter l'état des lieux de la sexologie française à cette occasion.
Je vous demande donc de m'envoyer un petit topo présentant votre association et son travail local et je vous tiendrai au courant de la façon dont nous comptons vous mettre à l'honneur (et à contribution) l'année prochaine.
Cette lettre accompagne l'appel de cotisation, vous savez combien c'est important pour notre société. D'avance un grand merci de cette fidélité dont nous sommes fiers.

Nicole Arnaud-Beauchamps

 sfscsexo£cegetel.net 
  

 

 

La page de la secrétaire 

Sexologos N°10

Index