ÉDITORIAL

 

Je n’ai pas changé.

 


Comme promis dans le précédent Sexologos Je vous annonce que les 1ères Assises de Sexologie et de Santé Sexuelle auront lieu du 3 au 6 avril 2008 à STRASBOURG et en Mars 2009 à LILLE sous l’égide de l’AIHUS et de la SFSC.
Le thème retenu est le COUPLE.
Thème fondateur de la Sexologie moderne, le couple avait tendance à disparaître plus au moins des conférences internationales au profit de l’étude «organique» des individus.
Guérir une pathologie ne sauve pas forcément un couple et s’occuper de chacun des deux membres d’un couple ne fait pas forcément une sexualité réussie !
C’est bon de voir la fluidité avec laquelle se mettent en place ces Assises !
Le thème proposé par le Professeur COSTA, immédiatement accepté par moi, et ensuite tout le bureau de la SFSC, a débouché sur la mise en place d’un Comité Scientifique dont la direction a été confiée au Docteur Mireille BONIERBALE.
Tout le monde a commencé à travailler déjà à SYDNEY pendant le Congrès Mondial de Sexologie et au train où vont les choses, le rêve, mon rêve, notre rêve à la SFSC, depuis 10 ans, va se réaliser.
Attention, ce n’est pas uniquement un congrès commun qui nous
attend, ce sont des ASSISES, c’est-à-dire un moment de réflexion
intense qui va nous occuper pendant 2 ans et dont les conclusions
rejailliront sur nos pratiques personnelles.
N’en doutons pas ces conclusions nous permettrons aussi de faire remonter, sous une forme ou sous une autre (livre blanc ?), auprès de nos instances dirigeantes, une volonté commune à tous de faire évoluer la vie quotidienne de ceux qui souffrent, vers un mieux être qui s’appelle la Santé Sexuelle.
Au-delà des mots, il y aura des solutions qui permettront, BIEN en AMONT, de jeter les bases d’une sexualité mieux partagée et donc génératrice d’amour.
Ne vous trompez pas, ces Assises devant être pour nous tous, LE rendez-vous où nous devons être. Il ne suffira pas d’y être, mais aussi d’y amener toutes celles et tous ceux qui n’ont pas ou n’osent pas franchir le pas de l’écoute de l’autre dans sa dimension sexuée, les «débaucher» de leurs congrès «habituels» et les amener à partager leur savoir, leurs interrogations avec toutes celles et ceux qui, comme nous, serons dans les couloirs et sur les podiums sont un devoir.

Je suis un sexologue heureux.

BonnesVacances.

 

*

Docteur Marc GANEM
Président de la SFSC
.

 

 

 

Éditoriaux 

Sexologos N°28

Index